LE LABEL AGRICULTURE BIOLOGIQUE

On le voit sur toutes les lèvres et dans tous les rayons du supermarché... Le label Agriculture Biologique a la côte depuis bon nombre d’années désormais et a essaimé dans toute la France une somme importante de magasins exclusivement dédiés à sa distribution. 

En parallèle de nombreux agriculteurs abandonnent le mode de production conventionnel pour se tourner vers un cahier des charges plus soucieux de l’environnement, des animaux et des personnes
Connaissez-vous l’origine ce label AB de plus en plus plébiscité et savez-vous tout ce qui se cache derrière ces deux lettres ?

le label AB, pour Agriculture Biologique, a été fondé en 1985 par le ministère de l’agriculture de l’époque. A l’origine, il sert à promouvoir les produits obtenus sans intervention de chimie de synthèse. Pays pionnier en la matière, la France a initié un mouvement qui s’est élargi à toute l’Union Européenne dès 1991 bel “eurofeuille”, cependant légèrement moins restrictif. 

Régi par l’Agence Bio, ce label garantit de multiples critères de qualité tels que la composition de l’aliment qui doit être fait de 95% minimum d’ingrédients bio ou encore l’absence d’OGM (bien qu’une mince tolérance inférieure à 1% existe). 

En matière d’élevage, ce label impose aux producteurs des règles de bien-être animal telles que l’interdiction du gavage, la mise à disposition de terrain naturel en extérieur ou encore une médecine préventive et, au possible, naturelle. 

Retrouvez ici tous les textes réglementaires en matière d’agriculture biologique